Septembre 2019, Le microbiote une (R)évolution en Médecine

Lundi 16 septembre 2019 à l’auditorium du PFRS sur le campus 5

Conférence

Le microbiote, une (R)évolution en Médecine

                                                  « Microbiote, ces bactéries qui nous veulent du bien »

par

Geneviève Héry-Arnaud,

microbiologiste, professeur des universités-praticien hospitalier

Université de Bretagne Occidentale – CHRU de Brest, INSERM, UBO

Résumé

L’Homme est un être hybride composé pour moitié de cellules humaines et pour moitié de microorganismes qui le colonisent. Ces communautés microbiennes forment ce que l’on appelait autrefois la microflore et qu’il convient d’appeler à présent le microbiote. Les microbiotes humains sont depuis quelques années l’objet d’intenses recherches rendues possibles grâce aux techniques de séquençage haut débit.

L’étude des microbiotes chez l’Homme, en particulier du microbiote intestinal, a permis de comprendre le rôle bénéfique des bactéries qui colonisent l’organisme humain et vivent en symbiose avec celui-ci. L’étude des microbiotes a également permis d’apporter de nouvelles hypothèses physiopathologiques sur des maladies courantes comme le diabète, l’obésité, le cancer, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, les maladies auto-immunes, voire certains troubles du comportement (autisme, dépression).

Si le microbiote intestinal est le mieux décrit, d’autres microbiotes sont tout aussi intéressants. C’est par exemple le cas du microbiote pulmonaire. On sait désormais que l’épithélium pulmonaire n’est pas stérile même chez un individu sain et qu’il recèle une grande biodiversité nécessaire à la bonne santé pulmonaire. De même, l’étude du microbiote cutané ouvre un nouveau champ d’investigations dans le vaste domaine des maladies dermatologiques.

Véritable organe par les fonctions physiologiques qu’il remplit, le microbiote offre des perspectives révolutionnaires pour la médecine personnalisée, que ce soit en terme de diagnostic, de pronostic et de traitement.

 

Laisser un commentaire